Le roi lion 2

Le vent souffle sur la Terre des Lions... La guerre est aux portes du Royaume... Hors-la-loi ou Pridelander? Kovu ou Vitani? Kopa ou Kiara? Viens, choisis leurs destins... Bats-toi pour ton clan, ou pour toi...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'heure de dormir ( Zira et une place libre )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zira

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Les Terres Interdites
Date d'inscription : 23/01/2009

Rapport du matin
Partenaire :: Scar
Poste :: Reine des Exilés
Energie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'heure de dormir ( Zira et une place libre )   Sam 24 Jan - 19:06

Cela faisait un bon moment que la petite lionne aurait dû être de retour. Nul n’avait pu la renseigner sur l’endroit où trainait Vitani, nul ne savait avec qui elle se trouvait. Enfin... Le qui était assez facile à résoudre. Il n’y avait pas beaucoup de tête manquante. A cette heure à vrai dire, il ne manquait que deux lionceaux. Sa fille, et l’un de ces orphelins inutiles, qui n’étaient que des bouches supplémentaires à nourrir.

Un faible bruit sur le côté attira son attention. L’échine courbée et le menton trainant presque sur le sol, l’orphelin revenait au bercail, le profil bas et l’attitude soumise. La reine des Exilés l’ignora. Elle n’avait que faire d’un cafard. Mais son attitude changea lorsque, quelques minutes plus tard, elle vit enfin arriver sa fille. D’après l’odeur, elle avait probablement trainé près d’un point d’eau. L’autre marmot également. Espéraient-ils réellement qu’en rentrant à si peu d’écart l’un de l’autre, ils donneraient le change ? Vitani avait très certainement été folâtrer avec l’autre petit.


« Vitani... »

Sombre et menaçante, la mère s’approcha d’un pas vif et souple, tournant autour de sa fille pour l’examiner sous tous les angles.

« Si tu tiens tant à te choisir un ami dans notre clan, tu devrais peut-être cibler tes choix sur des individus avec un peu plus d’avenir... »


Entrée en matière plutôt calme. Mais déjà, Zira découvrait les dents en un rictus coléreux. Sa fille aurait méritée autre chose, elle aurait mérité un mâle de la trempe de Kovu. Il était presque dommage que les deux petits lionceaux fussent frère et sœur...
Mais Zira devait se montrer prudente. La petite s’absentait un peu trop ces derniers temps, rien n’indiquait qu’elle passait ces moments de liberté avec un membre du clan. Restait à déterminer si la petite restait seule, où si elle avait eu la mauvaise idée de fricoter avec un étranger...
La terrible reine se réservait tout de même le doute sur ce dernier point. Sa fille n’était pas sotte, elle l’avait suffisamment bien élevée pour cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taha

avatar

Nombre de messages : 130
Humeur : --
Date d'inscription : 08/12/2008

Rapport du matin
Partenaire :: //
Poste :: gêneur potentiel
Energie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'heure de dormir ( Zira et une place libre )   Mar 27 Jan - 1:39

La journée avait été très chargée pour le petit lionceau. Sa traversée d’une partie du désert, son dépieutage acharné d’une carcasse, et le trajet du retour, voilà qui avait eu largement de quoi lui en mettre plein les pattes. Il s’était allongé au milieu des rochers pour reposer ses coussinets endoloris juste quelques minutes. Du moins, c’était son intention. Il s’était réveillé un long moment plus tard, alors que le soleil avait déjà bien décliné. Il ne lui restait qu’à espérer pouvoir passer inaperçu. Il n’était pas commun que les lionceaux rentrent si tard. La sécurité des moins importants n’était certes guère très préoccupante, mais l’obéissance, si.

Aussi cru-t-il bien s’évanouir de terreur en constatant que non seulement il avait été vu, mais par la reine en personne. Les pattes tremblantes, il salua aussi humblement que possible et avança tant bien que mal. Ses articulations s’entrechoquaient telles des castagnettes, et sa vessie envisageait sérieusement de le trahir. Mais la lionne détourna son attention de lui, comme s’il n’était qu’un vulgaire cafard. Le soulagement fut grand pour Taha. Il se demanda rapidement comment il avait fait pour se pas s’en évanouir, et pressa l’allure autant qu’il le pouvait sans risquer d’attirer à nouveau l’attention.

Enfin, il avait traversé la zone "dangereuse". Il se fit une dernière frayeur en risquant un regard en arrière. Il trouvait étrange que la reine soit si concentrée sur le chemin. C’est alors qu’il vit apparaître une autre silhouette, et compris. Vitani était elle aussi en retard, et c’était la seule raison pour laquelle il n’avait pas eu droit à une sévère réprimande, voire pire. Ce soir-là, Zira avait un autre chaton à fouetter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Les Terres Interdites
Date d'inscription : 23/01/2009

Rapport du matin
Partenaire :: Scar
Poste :: Reine des Exilés
Energie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'heure de dormir ( Zira et une place libre )   Sam 31 Jan - 13:45

Il fallait admettre que Vitani était plutôt bonne comédienne. Quelqu'un qui ne connaissait pas la petite lionne aurait pu se laisser prendre au jeu. Mais Zira avait du mal à croire que sa fille puisse s'enticher d'un lionceau aussi faible et misérable. La reine avait bien connu la mère du petit, aussi savait-il très bien qu'il était peureux et sans talent particulier. Au moins un mâle qui ne risquait pas de faire de l'ombre à Kovu, et c'était bien la seule chose que l'on pouvait lui reconnaitre.

Mais pourquoi Vitani mentirait-elle ? Était-il réellement envisageable que, de dépit de ne trouver de mâle assez bien pour elle, elle jeta son dévolu sur le premier venu ? Non... Vitani avait elle-aussi la soif du pouvoir. Aucune lionne ne choisirait un mâle faible. Même une lionne de cet âge devait avoir suffisamment d'instinct pour cela.

Zira toisa les deux lionceaux qui roucoulaient. Durant un instant, elle eut une pensée pour Scar, mais la balaya bien vite. Il n'y avait aucune comparaison à faire entre ces petits pouilleux et son noble amour. Mais à y voir bien clair, le petit mâle semblait être encore moins à l'aise maintenant qu'il était le centre d'attention. La puissante lionne se demanda vaguement si l'achever n'aurait pas été lui rendre service.
Non, il n'y avait forcément une autre explication. Sans doute la petite avait-elle voulu s'aventurer là où elle n'avait pas le droit, et avait emmené l'autre avec elle pour lui fournir un alibi. Menteuse et manipulatrice. Elle irait loin. C'était appréciable. Mais Zira aurait préféré que sa fille exerça ses talents sur quelqu'un d'autre que sa propre mère.


Mais le meilleur moyen de découvrir la vérité était encore de lui laisser le bénéfice du doute. Tôt ou tard, la petite finirait par se trahir. Zira verrait bien ce qu'il en était.

« Bien, s'il est celui que tu as choisi, je vous autorise naturellement à passer plus de temps ensemble... »

Un coup bas. Zira doutait fortement que Vitani apprécierait de se retrouver coincée avec l'orphelin. Mais elle avait lancé un petit jeu dangereux, dangereux pour elle. Et elle allait devoir le jouer jusqu'au bout. Au moindre faux-pas, sa mère saurait la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taha

avatar

Nombre de messages : 130
Humeur : --
Date d'inscription : 08/12/2008

Rapport du matin
Partenaire :: //
Poste :: gêneur potentiel
Energie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'heure de dormir ( Zira et une place libre )   Dim 1 Fév - 22:51

Pour le coup, Taha ne savait plus vraiment de qui il devait avoir le plus peur. De la mère qui rôdait ou de la fille qui se collait à lui en frottant ses joues contre les siennes. Impossible pour lui de réussir à aligner deux pensées cohérentes. Ses pattes tremblaient, sa mâchoire claquait, et ses yeux restaient rivés sur les crocs puissants de l'adulte menaçante.

« Bien, s'il est celui que tu as choisi, je vous autorise naturellement à passer plus de temps ensemble... »

Le petit lion au pelage clair trembla à ces mots. D'un côté, cela signifiait très certainement qu'elle croyait au mensonge de Vitani. D'un autre, la petite lionne risquait fort de lui en vouloir à lui, si vraiment ils étaient contraints de se fréquenter. Elle n'était pas vraiment réputée pour sa gentillesse et sa patience, elle ressemblait bien trop à sa mère pour cela. Mais Taha était trop jeune pour ces réflexions compliquées, et ne voyait là qu'une source d'ennuis qui finiraient tôt ou tard par lui retomber sur le poil.

Et s'il ne pouvait plus retourner dans le désert pour voir Haidar ? Le petit lion des Plaines le prendrait pour un traitre, un menteur. Il le détesterait sans doute. Les larmes aux yeux en y songeant, le petit orphelin resta immobile. Le meilleur moyen de ne pas envenimer sa situation était encore de laisser les deux femelles régler leur différent, sans intervenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Les Terres Interdites
Date d'inscription : 23/01/2009

Rapport du matin
Partenaire :: Scar
Poste :: Reine des Exilés
Energie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'heure de dormir ( Zira et une place libre )   Jeu 5 Fév - 16:22

Zira haussa un sourcil écoeuré. Que Vitani puisse mentir pour sauver sa peau était tout à fait normal. Zira aimait voir sa fille devenir débrouillarde, bien qu'elle n'appréciait pas particulièrement qu'elle lui mente à elle, personnellement. C'était un sentiment plutôt contradictoire. Mais pour l'heure, la lionne voyait avec dégoût la petite se frotter à l'orphelin pouilleux, réclamant même le droit de dormir avec lui pour profiter davantage de sa présence.

Ironiquement, plus la jeune lionne se frottait, plus le petit mâle s'écrasait au sol. Il était bien loin du genre de lionceau que Vitani aimait fréquenter habituellement. Zira se doutait pertinemment que cette misérable petite chose censée devenir un lion ne devait provoquer que sa fille que révulsion et mépris. Vitani était tout simplement trop bien pour lui, et la petite devait le savoir. Elle avait au moins hériter du goût de sa mère, qui aimait les lions ingénieux et charismatiques, tel que Scar l'avait été. Scar... Un maître du mensonge et de la manipulation. Se frotter à une créature dépourvue de courage, ou d'une quelconque capacité pouvant compenser ce manque, n'était décidément pas dans les manières de Vitani.

Mais la petite finirait bien par laisser entrevoir son jeu. Zira n'avait qu'à être patiente. Elle n'aimait pas les cachoteries au sein de son clan. La gamine avait sans doute trouvé un quelconque point d'eau encore inconnu, ou alors s'était aventurée dans les terres des Plaines. Quelque soit la raison de toute cette mascarade, la reine avait confiance. Elle finirait bien par savoir la vérité.

« Dors avec cette misérable chose si ça t'amuse. Puisque tu l'as choisi pour devenir ton mâle... »

Zira se doutait bien que sa fille n'avait aucune envie de finir ses jours auprès de l'orphelin. Mais qui sait, peut-être qu'une petite frayeur lui remettrait les idées en place ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taha

avatar

Nombre de messages : 130
Humeur : --
Date d'inscription : 08/12/2008

Rapport du matin
Partenaire :: //
Poste :: gêneur potentiel
Energie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'heure de dormir ( Zira et une place libre )   Jeu 5 Fév - 19:35

Restait à espérer pour Taha qu'il ne viendrait pas l'envie à la reine de se débarrasser du "problème" d'un coup de patte bien placé. Le tuer serait aisé, et personne ne viendrait s'en plaindre puisqu'il était orphelin. Avec un peu de chance, la mère croirait le mensonge de sa fille sans pour autant vouloir se venger sur lui. Taha l'espérait de tout son coeur, en tout cas.

Pour l'instant, Vitani lui chuchotait rapidement quelques instructions à l'oreille. Le petit lionceau aurait été bien incapable de la contredire, de toute façon. Il tremblait de tout son corps, mais réussit néanmoins à hocher la tête pour approuver les paroles de la petite qui se pressait toujours étroitement contre lui. Lui-même avait un secret à garder, elle avait vu juste sur ce point. Si elle se faisait prendre par sa faute, elle risquait fort de le dénoncer pour se venger. Si Taha voulait revoir son nouvel ami des Plaines, il avait tout intérêt à faire de son mieux pour couvrir Vitani.... Même si cette dernière l'inquiétait presque autant que sa mère elle-même ! Et puis, même s'il ne la connaissait pas vraiment, il pouvait désormais comprendre ce que signifiait avoir un vrai secret à garder.

Le petit lion au pelage clair avait cependant du mal à croire qu'il allait devoir dormir avec elle, pour de vrai. Il passait généralement ses nuits seul, ou serré contre les autres orphelins lorsqu'il faisait vraiment trop froid. Mais il ét[ait un mâle malgré tout, et il se devait de faire de son mieux pour aider la petite lionne qui avait besoin de son aide, son aide à lui. Même s'il s'agissait du fruit du hasard, quelqu'un avait besoin de Taha en ce moment. Il pris son courage à quatre pattes et serra ses petites fesses devant l'appréhension.


« Je... J'ai demandé à Vitani de venir se promener avec moi... Je ne pensais pas mal faire... »


Ses excuses étaient bien plates. Mais avec toute l'innocence de la jeunesse, il ne pouvait s'empêcher d'espérer que cela passerait, et que, exceptionnellement, Zira fermerait les yeux sur cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Les Terres Interdites
Date d'inscription : 23/01/2009

Rapport du matin
Partenaire :: Scar
Poste :: Reine des Exilés
Energie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'heure de dormir ( Zira et une place libre )   Ven 13 Fév - 1:21

Même en essayant de toutes ses forces, Zira aurait eu bien du mal à croire que ce lionceau chétif et trouillard ait pu sauver la vie de sa fille, si vive et débrouillarde. A bien y réfléchir, cet insecte ne devait même pas être capable de sauver sa pitance d'une attaque de fourmi. Alors un adversaire plus gros...

La reine se désintéressa complètement de l'orphelin. Il n'était que l'instrument de Vitani, et n'avait donc aucune importance aux yeux de la mère. Non, la seule chose qui parvenait à interpeller un tant soit peu la grande lionne était cette soudaine manie de la petite de lui faire des cachoteries. Ce n'était sans doute rien de passionnant, mais mieux valait rester sur ses gardes. Ce n'était pas en faisant confiance à tout le monde que l'on pouvait conserver son clan, et surtout sa place de dominant.

Zira fixa du coin de l'oeil les deux lionceaux qui s'éloignaient pour rejoindre le coeur de la tanière des Exclus. Le seul suspense qui régnait à présent était de savoir combien de temps ces marmots tiendraient sans se trahir. Zira soupira, excédée, et racla ses griffes sur la pierre froide et poussiéreuse. Il serait toujours temps de découvrir ce que cachait la petite lionne. La punition tomberait en fonction de la gravité de ses actes. Et surtout, en fonction de l'humeur de sa mère.

Celle-ci s'étira, penchant la tête sur le côté pour laisser craquer les os de ses épaules. Elle avait d'autres préoccupations. Elle savait de source sûre que le clan des Plaines s'agrandissait de plus en plus. Des jeux d'enfants n'avaient pas leur place dans son esprit pour le moment. Son clan s'appauvrissait, tandis que celui de ses ennemis était plus prospère que jamais. Il y avait de quoi lui mettre la rage.

Il était peut-être temps de donner un petit coup de pouce au destin, et d'envisager une petite attaque. Ou du moins un raide sur les terres ensoleillés, pour grappiller quelques proies.
Idée intéressante, qui accompagna la reine jusqu'à sa propre couche, où elle s'allongea en silence. Un bref regard fut accordé à la place où aurait dû se trouver Scar, et la lionne posa sa tête sur l'une de ses pattes. Elle ne dormirait pas avant un moment. Mais elle pourrait longuement réfléchir à ses futurs projets de conquête, et de vengeance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taha

avatar

Nombre de messages : 130
Humeur : --
Date d'inscription : 08/12/2008

Rapport du matin
Partenaire :: //
Poste :: gêneur potentiel
Energie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: L'heure de dormir ( Zira et une place libre )   Dim 22 Fév - 1:44

Tout s'était déroulé si vite que Taha avait du mal à réaliser. Alors qu'il s'imaginait déjà puni, voire même chassé du clan, il se retrouvait à marcher côte à côte avec la fille de la reine des Exilés, pour passer la nuit avec elle. Vitani devait être très douée pour inventer des histoires, si même Zira l'avait cru. Taha n'était pas certain que cette pensée était très flatteuse envers la petite lionne, mais il était au moins sûr d'une chose : ce bref intermède lui avait permis à lui de passer inaperçu. Si Vitani n'avait pas été en retard, il se serait certainement fait bien plus remarqué en rentrant pile sous le nez de la dominante de leur clan. En cela, il pouvait être reconnaissant envers la petite princesse, même s'il se sentait coupable de ce sentiment.

La moindre des choses qu'il pouvait faire à présent, était de l'aider de son mieux et de ne pas trahir cet accord tacite qui s'était crée entre eux. Je te couvre, et tu me couvres. Taha était tout impressionné par ce lien nouveau et inconnu. Ils n'étaient pas amis, ne se parlaient quasiment jamais. Et quelque chose pourtant était né, de façon tout à fait imprévisible et surprenante.

Timidement, il suivit la petite lionne, et hésita à instant à se coucher près d'elle. Elle allait vraiment le faire dormir avec elle ? C'était difficilement imaginable pour le petit orphelin, qui n'avait pas souvent eu l'occasion dans sa vie de dormir avec quelqu'un. Un regard appuyé lui fit comprendre de s'allonger, et il s'exécuta avec maladresse, conservant toutefois une petite distance de quelques centimètres entre leurs deux corps. Il hésita une dernière fois, et se risqua dans un petit murmure :


« Bonne nuit, Vitani... »

Il posa sa tête sur ses petits pattes avant encore bien fatiguées, et ferma doucement les yeux. Il se tiendrait près à s'éloigner un peu, si jamais la petite princesse le jugeait finalement trop près d'elle. Elle n'était certainement pas habituée à dormir avec les plus basses couches de la société...
Il eut une dernière pensée pour sa folle journée, et cette nouvelle rencontre qui allait, à coup sûr, changer sa vie. Il avait bien hâte de revoir cet autre lionceau...
Petit à petit, il sentit ses paupières s'alourdir, le glissant lentement mais sûrement dans les bras de Morphée...


Dernière édition par Taha le Mar 24 Fév - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'heure de dormir ( Zira et une place libre )   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure de dormir ( Zira et une place libre )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'heure du grand départ...[Rp Voyage libre]
» Trouver sa place [Libre]
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le roi lion 2 :: Autre :: Archives-
Sauter vers: